Réouverture
le 2 juin
Réouverture le 2 juin
fr

Histoire du château
des fines Roches

Et un peu de Châteauneuf-du-Pape

1880 - 1910
La folie des grandeurs d’Auguste Constantin
1880
Les travaux du château
A la fin du XIXème siècle

Les travaux du château

Après avoir acheté le domaine des Fines Roches, Henri-Auguste Constantin (1845-1910), 1er propriétaire du Château s'inspira donc à la fois des remparts d'Avignon et du château trônant au sommet du village pour réaliser une façade néomédiévale, sous influence méridionale, autour de laquelle s'épanouit un grand domaine viticole, dans lequel il replante un vignoble.

Il voulait faire des Fines Roches un modèle par tous ceux qui suivaient la viticulture française. 
1893
La construction du château vue par Anselme Matthieu
Anselme Matthieu, doyen des Félibres

La construction du château vue par Anselme Matthieu

Ami d'Henri-Auguste Constantin, Anselme Matthieu a habité le château pendant un temps et avait participé à son inauguration.

" Un homme était venu, qui, laissant de côté, sur le domaine des Fines Roches, les procédés de culture routiniers, y avait substitué les procédés nouveaux. Sacrifiant tout à l'avenir normal de ses vignobles, il avait accompli à Châteauneuf de véritables prodiges. Durant plusieurs mois, des machines avaient défoncé le sol, creusant profondément la terre sous les galets, les terrains se trouvaient nivelés comme par enchantement ; la sève endormie se réveillait avec une identité nouvelle. 

Et tandis que renaissaient les vignobles autrefois célèbres à Châteauneuf, un imposant château, construit d'après les plans de l'ancien Palais d'été des Papes, détruit en 1631 par le baron des Adrets, se dressait, majestueux, sur les Fines Roches, profilant dans le ciel bleu ses tours et ses créneaux. Le domaine avait sa véritable marque. Le passé revivait complet. "

1894
Le cru Fines-Roches est déjà incomparable
Extrait du Journal " La Croix "

Le cru Fines-Roches est déjà incomparable

" Entre Avignon, la ville des Papes, et Orange, la cité des empereurs, on aperçoit aux bords du Rhône, les riants coteaux de la petite commune de Chateauneuf-du-Pape, dont les vins fameux étaient déjà hautement réputés au temps lointain où le bon pape Clément V, quittant l'Avignon sur sa mule paresseuse, allait s'y délasser en cultivant lui-même sa vigne préférée, c'est-à-dire à une époque où la renommée n'avait pas comme aujourd'hui des ailes merveilleuses pour courir le monde et éveiller la curiosité des gourmets.

Les efforts du propriétaire des Fines-Roches
portent aujourd'hui leurs fruits. Les cépages de petite Syrah, admirablement exposés, donnent un vin délicieux, couleur de rubis, dont le fin bouquet, différent des arômes bordelais ou maconnais, laisse au palais une délicate impression de fraicheur et de vie. Le cru Fines-Roches est déjà incomparable. Demain, sa renommée sera universelle. "
Carte postale publicitaire
Carte postale publicitaire
1895
Article dans The New York Herald
Article dans The New York Herald
Frédéric Mistral

Frédéric Mistral

Lorsqu'on inaugura ce château quasi féodal, une fête populaire inoubliable eut lieu. Poètes, vignerons, paysans, par centaines, étaient accourus de tous les points de la Région et, pendant une bonne partie de la nuit, à la lueur des feux de joie, les brindes, discours, les chansons se succèderent. En une éloquente improvisation, Mistral, à qui son génie valut d'être surnommé l'Empereur de la Provence, décreta que les Fines Roches devaient être le centre du "Félibrige" puis chanta à la gloire du Châteauneuf ressuscité  "Le roi du vin, le vin des rois". 
1895
Campagne de publicité à l’échelle nationale
Publicité par Charles VERNEAU (1852-1931), imprimeur
1895
Les fiançailles d'Henriette Constantin
Les fiançailles d'Henriette Constantin
Alphonse Daudet

Alphonse Daudet

" On montait chez le poète Anselme Mathieu à Châteauneuf-du-Pape, fameux par ses vignes qui furent logntemps les plus renommées de France. Oh ! Le vin des papes, le vin doré, royal, impérial, pontifical, nous le buvions là-haut sur la côte, en chantant des vers de Mistral, des fragments nouveaux des Iles d'Or "
1910
Carte postale
Vue des vignobles
Carte postale
Pendant les vendanges
Carte postale
Domaine appartenant aux Grands Vins des Châteauneuf du Pape
Carte postale
Vignobles et château des Fines Roches
1910 - 1936
Un passage obligé de la culture et des traditions provençales
1911
Carte postale
Des véhicules circulent devant les 2 tours de l’entrée du chemin des Fines Roches
Carte postale
Des véhicules circulent devant les 2 tours de l’entrée du chemin des Fines Roches
Le Marquis de Baroncelli

Le Marquis de Baroncelli

Gendre de Constantin, le marquis Folco de Baroncelli, descendant d'une grande famille florentine, impose le Château des Fines Roches comme lieu de réception qui accueille Frédéric Mistral, Roumanille, Alphonse Daudet, lorsqu’il n’était pas en Camargue dans sa manade.
1932
Les Grandes Caves de Lyon rachètent le domaine en 1932
Les Grandes Caves de Lyon rachètent le domaine en 1932
1936
Petite histoire des Baroncelli
Petite histoire des Baroncelli
1932
Photo de François Kollar (1904-1979)
Photo de François Kollar (1904-1979)
François Kollar
Photographe publicitaire professionnel (1904-1979)

François Kollar

1936
La famille Mousset
1936
Louis Mousset, nouveau directeur

Louis Mousset, nouveau directeur

En 1936, Louis Mousset achète le chateau avec 45 hectares de vignobles et faisait de la propriété le centre d'un business autour de son vin et, un vrai domaine familial. 
Après sa mort, le domaine fut partagé aux 3 enfants : Jacques, Guy et Catherine.
 
1958
Le château des Fines Roches devient
Le château des Fines Roches devient "Relais d'Honneur"
Chateau des Fines Roches (1966)
Chateau des Fines Roches (1966)
1970 - 2000
Les Fines Roches, le lieu incontournable à Châteauneuf
1976
Publicité de 1976
Publicité de 1976
1983
Vin du Château des Fines Roches - Année 1983
2000 - 2030
L'Hostellerie, de nouvelles ambitions
2006

Une première restauration

Fidèle à sa légende de convivialité, le lieu accueille depuis 2006 un hôtel de charme et un restaurant gastronomique animés par Laurent et Martine Zennaro. L'ancienne bibliothèque est devenue salle de petit déjeuner, une piscine a été construite, il suffit de descendre trois marches pour découvrir les cuves à vin, à peine cachées. Dans la tour restaurée se trouvent la seule chambre ayant accès au toit ainsi que la plus petite du château. 
2014
L'hostellerie du Château des Fines Roches distinguée

L'hostellerie du Château des Fines Roches distinguée

Laurent et Martine Zennaro de l'hostellerie du Château des Fines Roches ont reçu officiellement de la part de l'association du "Site remarquable du goût" le label "charte de qualité accueil".
2017
Hugo Loridan-Fombonne : le goût de l'excellence

Hugo Loridan-Fombonne : le goût de l'excellence

Lauréat en 2016 du concours "Jeunes talents" des maîtres-restaurateurs, le jeune cuisinier du Château des Fines Roches remet son titre en jeu.
2021

Une nouvelle décoration

Denis Duchene, nouveau président, entreprend avec Sébastien Gutierrez et Hugo Loridan, ses deux associés, de gros travaux de décoration intérieure concernant les salons, les salles de séminaire et de mariage, ainsi que la salle de restaurant. Un spa est créé avec sauna et balnéo. L'extérieur est aussi réaménagé. L'Hostellerie est prête à recevoir particuliers et professionnels dans les meilleures conditions.
Toute l'équipe des Fines Roches
Toute l'équipe des Fines Roches